legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Et si l’avenir de l’Europe passait par le sport ?

WEBINAIRE DU COMITE EUROPEEN DU 9 JUILLET 2021 « ET SI L’AVENIR DE L’EUROPE PASSAIT PAR LE SPORT ? »

Deux jours avant la finale de l’Euro de football Italie-Angleterre, Madame Monique Beltrame, Présidente du Comité Européen a organisé le 9 Juillet 2021 un webinaire sur « le sport et l’Europe » avec la participation de Maître Michel Pautot, avocat au barreau de Marseille à l’origine de l’arrêt Malaja et auteur de l’ouvrage « Le sport et l’Europe – les règles du jeu » (éditions Territorial), débats animés par Christophe Réthoré, Professeur associé en  marketing et directeur du département marketing ICN Business School Nancy Paris Berlin.

Cette initiative s’inscrivait parfaitement dans la mission citoyenne que s’est donnée, depuis plus de 25 ans, le Comité européen Marseille :  rapprocher l’Europe du citoyen et expliquer comment progresse le processus intégration de l’Europe en pénétrant tous les aspects de la vie quotidienne.

La thématique choisie par la Présidente Monique Beltrame intitulée « et si l’avenir de l’Europe passait par le sport ? », s’est révélée particulièrement judicieuse par les nombreuses pistes évoquées lors de ce webinaire.

Pourquoi pas un match amical annuel France – Allemagne de football ?

« Pour poursuivre l’œuvre européenne, il faut une nouvelle détermination et nous devons proposer des idées novatrices, c’est ce que nous avons réalisé lors de ce webinaire », a estimé Madame Monique Beltrame qui a salué le « magnifique exemple de construction européenne de l’Euro de football avec des matches organisés dans onze pays différents ».

« Il faut un nouveau souffle pour l’Europe, nous devons construire davantage, le sport ne peut pas rester sur le banc de touche de la future Europe, il doit être le N°10, le meneur de jeu », a notamment indiqué Me Michel Pautot, auteur de différentes propositions en faveur de la construction européenne.

« L’Europe ne s’est pas faite en un jour », pour Madame Monique Beltrame. L’idée de faire l’Europe dans la tête des citoyens n’est pas encore abouti. Alors faisons l’Europe à la carte, sur un projet, une idée, une solidarité. C’est le cas de France – Allemagne. 

Michel Pautot a lancé l’idée d’organiser un match amical de football entre les deux sélections de la France et l’Allemagne, annuellement lors de la journée franco- allemande. « Cette idée plaît et si elle était reprise pourrait faire du match France – Allemagne un véritable classique historique comme Angleterre – Ecosse en football et rugby ou le « crunch » Angleterre – France en rugby. Ce qui permettrait de renforcer encore plus les liens entre les deux pays et l’amitié européenne », a-t-il expliqué.

L’auteur du livre « Le sport et l’Europe – les règles du jeu » a indiqué également que « la journée de l’Europe du 9 mai qui est l’anniversaire de la  déclaration Schuman  devrait être déclarée jour férié » et a insisté sur la « création d’un poste de Commissaire européen aux sports à part entière au sein de la Commission européenne ». « Il faudra alors changer le Traité de Lisbonne entré en vigueur en 2009 qui a inscrit le sport comme une compétence d’appui ». Il a également évoqué d’autres pistes, comme les équipes européennes, comme celle de golf de la Ryder Cup en golf, ou que « l’année 2024 devrait être décrétée Année européenne du sport avec la tenue des Jeux de Paris et de l’Euro de football en Allemagne ».

Maxence Dagher, économiste présent au webinaire est monté au créneau et a indiqué que « la proposition de commissaire européen aux sports à part entière pourrait aboutir rapidement ». Concernant l’idée de match amical annuel entre la France et l’Allemagne, il a notamment estimé que la proposition devrait être « élargie à d’autres matches comme Italie – Espagne ou autres matches ».

Madame Beltrame a souhaité que les jeux Olympiques de Paris permettent que l’année 2024 soit décrétée « année européenne du sport ».

Avis unanime des participants : construire l’Europe avec le sport !

Les participants ont été unanimes, le sport constitue un excellent moyen de construire l’Europe, comme les Coupes européennes et les migrations des joueurs qui sont des exemples forts d’intégration européenne. Il paraît difficile de parler d’Europe et de sport sans évoquer les Coupes européennes dont les retransmissions sont des valeurs sûres de l’audimat. Si la première finale de la Coupe des clubs champions en 1956 a opposé le Real Madrid au stade de Reims, la dernière finale a opposé deux clubs anglais Chelsea à Manchester City. « C’est certain que ces compétitions ont cimenté l’idée européenne, de rapprochement des peuples et également de paix en Europe, a expliqué Me Pautot, même si l’année 2021 est assez particulière avec le Brexit. Il y a parfois des pieds de nez à l’histoire. En 1992, le Danemark avait remporté l’Euro après avoir refusé par référendum le Traité de Maastricht ». 

La règle de la liberté de circulation des travailleurs communautaires posée par le Traité de Rome en 1957 qui a institué la C.E.E. (Communauté Économique Européenne) devenue aujourd’hui Union européenne sera débattue avec Monique Beltrame. Il a été question de tous les arrêts qui ont assuré une liberté de circulation des joueurs, Walrave et Koch du 12 Décembre 1974, Donà du 14 Juillet 1976, Bosman du 15 Décembre 1995 du nom du footballeur belge (« un très grand arrêt »), puis l’extension avec les accords européens, l’arrêt Malaja du 30 Décembre 2002, confirmé ensuite par les  arrêts Kolpak (8 mai 2003), Simutenkov (12 avril 2005) et Kahveci (25 juillet  2008). « Alors que le Bayern de Munich a gagné la finale de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1976 avec un seul étranger, les équipes de clubs vont débuter des rencontres sans joueur national, Chelsea, Arsenal, l’Inter Milan, le PSG, l’Eintracht… . ».  La composition des équipes nationales avec les joueurs évoluant à l’étranger est plus ou moins importante selon les compétitions et les finales. Si la finale de la Coupe du Monde de football 2018 France – Croatie était marquée par une certaine internationalisation (au coup d’envoi, 11 joueurs expatriés côté croate et 10 joueurs expatriés côté français), les sélections italienne et anglaise qui s’affronteront à Wembley ne disposent que d’une petite proportion de joueurs à l’étranger.

En conclusion, la Présidente du Comité européen  Monique Beltrame a insisté sur le fait que si le sport connait tant de succès c’est bien parce qu’il s’inscrit dans la culture populaire. Il constitue, par l’esprit d’équipe qu’il génère, un lien social fondamental. Ainsi la prise de conscience d’un sentiment d’appartenance à un groupe, une communauté, une nation permet-elle d’accéder à une citoyenneté de valeurs partagées. En exprimant  sa passion du sport et sa foi en l’Europe, Maître Michel Pautot a raison d’appeler de ses vœux des manifestations sportives en soutien aux commémorations avec les symboles de l’Europe.  Le sport par le respect ‘’des règles du jeu’’ et de sa déontologie participe aux grands principes démocratiques de l’Union.

Maître Michel Pautot et Madame La Présidente Monique Beltrame