legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Forum Génération Egalité : appel de Paris pour le sport

LEGISPORT publie ce communiqué de presse reçu du Ministère des sports le 1er Juillet 2021.

Ce mercredi 30 juin 2021, le Président de la République Emmanuel Macron a ouvert le Forum Génération Egalité, conférence internationale organisée sous l’égide d’ONU Femmes et coprésidée par la France et le Mexique, qui se tient à Paris jusqu’au 2 juillet. Plus de 50 orateurs internationaux, représentants des gouvernements, de la société civile, des ONG ou des institutions internationales et européennes, étaient présents pour témoigner de leurs engagements pour faire progresser les droits des femmes et des jeunes filles partout dans le monde.
Dans le cadre du Forum, le ministère chargé des Sports et les institutions représentatives du mouvement sportif français – CNOSF, CPSF, ANLSP, CoSMoS, FNASS – ont adhéré à l’Appel de Paris pour le Sport et à l’initiative « le Sport pour la Génération égalité », lancée par ONU Femmes en partenariat avec le CIO, dont l’objectif est de transformer l’environnement sportif vers une égalité réelle entre les femmes et les hommes, et d’utiliser le sport comme moyen d’autonomisation des jeunes filles.

Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, Brigitte Henriques, Présidente du CNOSF, Marie-Amélie Le Fur, Présidente du CPSF, David Tebib, Président de l’ANLSP, Philippe Diallo, Président du CoSMoS, et Robins Tchale Watchou, Président de la FNASS, ont souhaité prendre, ensemble, des engagements concrets et signé une déclaration commune donnant un signal politique fort et unitaire de leur volonté d’être acteurs du changement en faveur d’une égalité réelle dans le sport.

En tant qu’acteurs majeurs de la gouvernance du sport en France, cette déclaration illustre leur volonté d’agir pour un environnement sportif plus égalitaire en France pour les femmes et les filles d’ici 2025, à travers trois engagements concrets et immédiats :

  • Développer des actions de communication, auprès du grand public et des membres du mouvement sportif, pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes dans le sport, pour ancrer la pratique féminine dans les usages et les représentations, pour soutenir les objectifs de parité dans la gouvernance sportive ;
  • Identifier une personne référente (salariée ou élue) dans chacune des six institutions, qui sera spécifiquement en charge des sujets liés à l’égalité entre les femmes et les hommes et à la diversité, et qui sera responsable de la coordination des actions à mettre en œuvre ;
  • Elaborer puis déployer un plan de féminisation, personnalisé au sein de chaque institution et coordonnée entre elles, fixant des priorités d’actions, des objectifs précis, des échéances et un calendrier de mise en œuvre.

A travers ces engagements communs, la France donne l’exemple d’une mobilisation sans précédent de toutes les institutions qui font le sport français.

À l’image du CNOSF et du CPSF, désormais tous les deux présidés par des femmes, le changement est en marche pour que toutes les femmes puissent accéder à des postes à responsabilité et travaillent de manière égalitaire avec leurs homologues hommes pour une vision rénovée du sport et de la place des femmes.