legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Le système de promotion-relégation n’est pas une règle absolue dans le sport en Europe

Réaction de Maître Michel Pautot, avocat au barreau de Marseille et auteur de l’ouvrage « Le sport et l’Europe – les règles du jeu » (Territorial Editions) à l’annonce d’une SuperLigue européenne de football :

C’est certain que les réactions visant à défendre l’UEFA, organisatrice de la Champions League vont être nombreuses mais l’annonce d’une superLigue européenne de football n’est pas nouvelle. La question s’était déjà posée à la fin des années 1990 mais n’avait pas abouti. Pour résumer les enjeux de ce sujet d’importance et d’actualité, c’est l’affrontement entre deux logiques ; une « européenne » et une « américaine ». En Europe, il y a des descentes et des montées alors que dans la logique américaine, ce sont les mêmes équipes qui disputent les mêmes compétitions. Les deux logiques ont d’excellents résultats et plaisent aux supporters et spectateurs.  

Au niveau de l’Union européenne, les prises de position sont nombreuses pour préserver le système de promotion-relégation. Le rapport d’Helsinki sur le sport (décembre 1999)  précise que le système de promotion-relégation constitue une marque d’identification du sport européen. Ce système offre plus de chance aux clubs petits ou moyens et valorise le mérite sportif. Mais force est de constater que le système de promotion-relégation n’est pas une règle absolue en Europe notamment dans le rugby avec le Tournoi des Six Nations et le basket-ball avec l’EuroLigue. Le Tournoi des Six Nations en rugby, institution du sport européen, se joue à « circuit fermé » entre les mêmes nations chaque année (la France, le Pays de Galles, l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande et l’Italie, depuis quelques années seulement). Si cette superLigue européenne de football verrait le jour, cela pourrait affaiblir l’UEFA mais la Ligue des Champions a été plusieurs fois réformée ».