legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Editorial de Me Michel Pautot, Legisport n°137 de Mai-Juin 2019 « Le sport connecté à l’esport »

Editorial du n°137 de Legisport « Le sport connecté à l’esport »

« Le sport connecté à l’esport ». C’est l’expression de Jean-Pierre Siutat, Vice-Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), en charge des Nouvelles Technologies qui souhaite « établir une passerelle entre le mouvement sportif et l’esport ».

C’est dans ce contexte que le CNOSF et l’association France Esports organisent à Paris le 6 Juin 2019 le Colloque Innovation Sport : « sport et esport, que la partie commence ! ».

Des convergences, une évidence même d’autant que les compétitions amateurs et professionnelles de jeux vidéo, souvent appelées compétitions de « esport » (prononcez « isport ») connaissent un bel essor. De même, beaucoup de sportifs, et les plus célèbres, sont déjà connectés à l’esport, jouant régulièrement aux jeux vidéo.

Et hasard du calendrier, après la conquête par l’équipe de France de football de son deuxième titre de Champion du Monde Fifa en Juillet 2018, nous apprenons au moment de boucler ce numéro que la France a remporté la Fifa eNationsCup 2019 (Coupe du Monde de football virtuelle). Décidément, deux immenses succès ! Cocorico !

L’esport en France monte et il a fallu la publication d’un rapport (Mars 2016) demandé par le Premier Ministre de l’époque Manuel Valls pour que le « corpus » de l’esport prenne forme dans l’Hexagone avec deux évènements majeurs : le 27 Avril 2016, la création de France Esports et le 7 Octobre 2016, la loi n°2016-1321 pour une République Numérique (J.O. du 8 Octobre) qui reconnaît les compétitions de l’esport et prévoit un contrat de travail spécifique à l’intention du joueur professionnel. Cette loi est – elle toujours adaptée ? Rien n’est moins sûr. Une personnalité de l’esport interrogée par LEGISPORT estime par ailleurs que la Corée du Sud a pris de grandes avances dans ce secteur.

Ces jeux, ne l’oublions pas, sont au carrefour de différents partenaires, les autorités publiques (Ministères de l’Economie, de l’industrie et du numérique, et aussi des Finances, des comptes publics, et ceux de l’Intérieur, de la Jeunesse et des Sports, de la Culture, de la Ville….) et les personnes privées (organisateurs de compétitions, managers d’équipes, joueurs, associations familiales, de jeunesse et d’éducation populaire, organismes de protection de la jeunesse et de lutte contre les addictions,…), sans oublier bien sûr les éditeurs de jeux dont le rôle est plus que stratégique et nos fédérations sportives.

Le secteur en plein essor, le Baromètre France Esports indique que 5 066 000 personnes sont des consommateurs d’esport (12% des internautes) et d’après le Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs, après une année 2017 en forte croissance (+18%), l’année 2018 marque également un nouveau record avec un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros (+15%). Et l’esport a également fait son apparition dans le dictionnaire Larousse. Et bientôt, une nouvelle révolution avec Stadia ? Google a annoncé le 19 Mars 2019 le lancement de sa plate-forme de streaming sans console. A suivre ! En attendant, nous incitons les mondes sportifs et esportifs à se retrouver nombreux lors du Colloque du 6 Juin.

Me Michel Pautot, docteur en droit, avocat au barreau de Marseille, rédacteur en chef de LEGISPORT

Si vous voulez consulter le n°137 de LEGISPORT, CLIQUEZ ICI

Si vous souhaitez vous abonner à LEGISPORT, CLIQUEZ ICI