legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Pour Maître Michel Pautot : « PSG-Bayern Munich, le football pour accélérer l’amitié franco-allemande »

Par Maître Michel Pautot, avocat au barreau de Marseille, rédacteur en chef de LEGISPORT

Me Michel Pautot, avocat au barreau de Marseille

Depuis quelques mois, le football européen vit au rythme des duels franco-allemands. En Août 2020, que de matches entre équipes françaises et allemandes : demies finales Olympique Lyonnais – Bayern Munich et Paris Saint-Germain – RB Leipzig puis la finale Bayern Munich – Paris Saint Germain ! Cette rencontre est encore dans toutes les têtes puisque l’entraîneur allemand Thomas Tuchel avait hissé le club parisien en finale mais signe du destin et/ou de l’amitié franco-allemande, un but du « français » Kingsley Coman du Bayern a donné la victoire au club bavarois. Aujourd’hui, les supporters et passionnés du ballon rond sont impatients de voir le double affrontement aller et retour entre le Paris Saint-Germain et le Bayern Munich les 7 et 13 Avril 2021. Nous sommes impatients…

« Le temps est venu d’élever les relations bilatérales à un niveau supérieur… », précise le Traité sur la coopération et l’intégration franco-allemande signé à Aix la Chapelle le 22 Janvier 2019 par le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel. Le football pourrait permettre d’élever ces relations, c’est que nous pensons.

Pourquoi  pas un match amical annuel France-Allemagne ?

Nous avons lancé, avec Légisport, l’idée d’un match amical de football France-Allemagne (ou Allemagne-France) qui se tiendrait chaque année lors de la journée franco-allemande. C’est ce que nous avons expliqué dans notre dernier ouvrage « Le sport et l’Europe, les règles du jeu » (Territorial éditions). Oui, le football a un indéniable rôle à jouer dans l’amplification de l’amitié franco-allemande, et donc, dans le rapprochement des peuples. Lorsque nous rédigions l’ouvrage précité, nous avons passé au pigne feint certains discours de dirigeants politiques et avons constaté que le Président Jacques Chirac et  le chancelier Gerhard Schröder appelaient à la mise en place de grandes manifestations franco-allemandes…sportives dans leur déclaration commune des 40 ans du Traité de l’Elysée, le 22 Janvier 2003 : « En vue d’intensifier les échanges sportifs, nous souhaitons que soit présentée la candidature commune de la France et de l’Allemagne à l’organisation de compétitions sportives internationales. Nous appelons à la mise en place de grandes manifestations franco-allemandes, transfrontalières, sportives et populaires ». Voilà qui est clair et fort intéressant.

De Séville à une équipe de France marquée par PSG-Bayern ?

La lune de miel franco-allemande existe bien dans le football. Le dernier exemple est donné par la composition de l’équipe de France. Dans le onze de départ aligné par Didier Deschamps contre l’Ukraine le 24 Mars 2021, le sélectionneur national n’a pas hésiter à faire débuter deux joueurs du Paris Saint-Germain Presnel Kimpembe, Kylian Mbappé et trois joueurs du Bayern Munich Benjamin Pavard, Lucas Hernandez et Kingsley Coman ! Ce qui prouve que France-Allemagne a bien un sens et une réalité bien concrète… Ces joueurs se retrouveront donc pour PSG – Bayern….

Et quel supporter de football n’a pas entendu parler ou vu des extraits de la finale de Glasgow du 12 Mai 1976 entre l’AS Saint-Etienne et le Bayern Munich ou encore la demie finale de la Coupe du monde du 8 Juillet 1982 disputée à Séville entre la France et l’Allemagne (RFA) ?

Oui, rapprocher par le football

Oui, le football a un indéniable rôle à jouer dans l’amplification de l’amitié franco-allemande. D’un point de vue personnel, j’ai assisté à de nombreuses réunions franco-allemandes sur le sport tant en France qu’en Allemagne et surtout, le 7 Juillet 2016, j’ai été acteur à Marseille de cette amitié notamment lors de l’Euro de football, en ayant animé des séances de sensibilisation sur la promotion du fair-play (campagne Légisport « Mettre K.O. la violence et le racisme dans le sport ») en direction de supporters allemands et français à quelques heures de la demi-finale France-Allemagne. Oui, un souvenir inoubliable, fort, très fort.

N’omettons pas de préciser que les Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne avaient adopté à Amsterdam les 16 et 17 juin 1997 une très belle déclaration sur le sport : « la conférence souligne l’importance du sport, et en particulier son rôle de ferment de l’identité et de trait d’union entre les peuples ».  Le sport est donc un « ferment de l’identité et de trait d’union entre les peuples ». Et Hans Herth, ancien Président de la Fédération des Associations Franco-Allemandes nous précisait il y à quelques jours : « le sport et le football en particulier, paraphrase des rivalités et des concurrences pour les rendre ludiques et pour unir les « adversaires » dans une passion partagée. C’est un bon moyen de lier des Allemands et des Français…Là, le football est un moyen magique de les unir et de créer des intérêts réciproques ». 

N’oublions pas les précurseurs de l’axe France – Allemagne

Sur le plan politique, Aristide Briand a reçu le prix Nobel de la Paix, conjointement avec son homologue allemand, Gustav Stresemann en 1929 et cet évènement ô combien important mérite d’être souligné. Le Traité sur la coopération franco-allemande signé à l’Elysée (Paris) le 22 Janvier 1963 entre le général de Gaulle, Président de la République française et Konrad Adenauer, Chancelier fédéral de la République fédérale d’Allemagne est l’acte fondateur. « Le temps est venu d’élever les relations bilatérales à un niveau supérieur… », précise le Traité sur la coopération et l’intégration franco-allemande d’Aix la Chapelle du 22 Janvier 2019. Oui, avec cette proposition de match amical annuel France-Allemagne lors de la journée franco-allemande, nous élevons les relations bilatérales à un niveau supérieur.

Maître Michel Pautot. Mail : legisport@wanadoo.fr