legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Succès de la coopération France – Allemagne avec les échanges de jeunes sportifs franco-allemands

La réunion d’information pour les clubs sportifs français et allemands s’est tenue à Francfort-sur-le-Main du 6 au 8 Mars 2020, organisée conjointement par le Deutsche Sportjugend (DSJ) qui est l’organisation sportive allemande pour la jeunesse rattachée au Comité Olympique Sportif Allemand, le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ en français, DFJW en allemand, Deutsch-Französischen Jugendwerks). Le choix du lieu de réunion était particulièrement pertinent, dans les locaux du Landessportbund Hessen, situé à Otto-Fleck-Schneise, dans un quartier que l’on pourrait qualifier comme « le carré magique » du sport allemand avec notamment à quelques mètres le siège de la Fédération allemande de football, le Comité Olympique Sportif Allemand et le stade de football de l’Eintracht de Francfort.

« Les fédérations et les clubs sportifs sont pionniers parmi les pionniers des échanges franco – allemands soutenus par l’OFAJ (DFJW en Allemagne), dont la création remonte au Traité de l’Elysée signé le 22 Janvier 1963 entre le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer. Le 22 Janvier 2019, le Traité d’Aix la Chapelle a été signé entre le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel », a expliqué Madame Régine Dittmar, cheffe de bureau des échanges scolaires et extra-scolaires à l’OFAJ à Berlin dans son exposé introductif qui a porté à la fois sur les axes historiques de la coopération franco – allemande et sur la pertinence des échanges.

Mme Régine Dittmar en compagnie de Madame Anne-Sophie Lelièvre

Madame Dittmar a enchaîné : « organiser une rencontre franco-allemande, c’est poursuivre plusieurs objectifs : lever les barrières linguistiques, faciliter la communication, donner un accès à la culture et notamment sportive de l’autre pays, traiter des sujets importants pour des jeunes sportifs…les programmes devant prendre les activités sportives comme point de départ » et de nuancer que « l’OFAJ ne soutient pas les compétitions sportives ou les rencontres touristiques ».

« L’année 2024 sera très sportive avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris et également le Championnat d’Europe de football, l’Euro 2024 en Allemagne. Les clubs peuvent déjà commencer à se positionner, il convient de lancer dès maintenant une dynamique positive ».

 Madame Anne-Sophie Lelièvre qui gère le sport à l’OFAJ à Berlin a rappelé que parmi les grands objectifs de ces échanges, « l’apprentissage inter culturel est primordial.  Bien sûr, apprendre la langue est prioritaire, en plus du sport ».

Mme Régine Dittmar avec Mme Anne-Sophie Lelièvre

 Madame Lelièvre a évoqué la grande variété et richesse des différentes rencontres pouvant être organisées au profit des jeunes français et allemands :

-les rencontres au domicile du partenaire : échanges menés entre une association française et une association allemande. Les jeunes de France rendent visite aux jeunes Allemands et les accueillent ensuite ;

-les rencontres en tiers-lieu : échanges basés sur un projet spécifique entre une association française et une association allemande, en France ou en Allemagne ;

-les rencontres transfrontalières : échanges basés sur un projet spécifique qui se déroule dans une région transfrontalière et dont la majeure partie des participants est originaire. Pour la France, il s’agit de la Moselle, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et du Territoire de Belfort et pour l’Allemagne, sont concernées la Sarre et les circonscriptions administratives de Rhénanie héssoise-Palatanat, de Karlsruhe et de Fribourg.

-les rencontres spécifiques pour encourager la diversité des publics, comme par exemple les jeunes confrontés à des difficultés d’ordre socioculturel, économique, géographique, des difficultés éducatives, des différences culturelles, des problèmes de santé. Pour ce type de rencontres, une attention toute particulière est portée par l’OFAJ pour les rencontres ou programmes de personnes destinées à des jeunes français et allemands en situation de handicap.

-le volontariat franco-allemand : il s’agit d’un programme destiné à des jeunes de France et d’Allemagne permettant d’effectuer un volontariat au sein d’une association ou d’une institution de pays voisin et en la matière, le volontariat franco-allemand dépasse le cadre sportif puisqu’il peut concerner l’écologie, la culture….

« Des animations peuvent également être menées lors de la Journée franco-allemande, le 22 Janvier de chaque année ».

Anne-Sophie Lelièvre a également abordé l’ambition des associations françaises et allemandes de parvenir à des « relations trilatérales dans les échanges ». Les échanges peuvent être menés entre des associations ou organisations de trois pays, le troisième pays pouvant être par exemple un de l’Europe de l’Est (Pologne, République Tchèque…), du Maghreb (Algérie, Tunisie, Maroc…).

Après les interventions de Mesdames Dittmar et Lelièvre, la parole a été donnée aux représentants des clubs présents qui ont fait le déplacement, en provenance de la France et de l’Allemagne.

A la baguette également de cette réunion, un tamdem franco – allemand, très bien rodé à ces animations et échanges, constitué des représentants du Comité National Olympique et Sportif Français, Julien Staskiewicz, Fabienne Müller et du Deutsche sportjugend, Isabelle Dibao – Dina, Lucas Roignant qui ont su apporter les ingrédients essentiels et pratiques sur la préparation et le contenu des échanges, l’animation linguistique, le financement….permettant de réussir les échanges de jeunes sportifs et allemands. Bref, une réunion fort utile et réussie.

Julien Staskiewicz, Fabienne Müller, Isabelle Dibao – Dina, Lucas Roignant

De beaux exemples de coopération

Emmanuel Richaud, représentant la ligue Île-de-France des clubs de la Défense et présent à la réunion de Francfort a mis sur pied avec l’allemand Ronny Muller un échange à la fois sportif, linguistique et culturel entre des judokas français et allemands. Huit allemands du Budo Sportverein de Schleiz en Thuringe (quatre garçons et quatre filles) et  sept français du CSLG PRISMA d’Issy-les-Moulineaux (quatre garçons et trois filles) âgés de 10 à 16 ans, sont concernés par cet échange. 

« Sous réserve des impératifs sanitaires, les allemands seront reçus par les français du 12 au 18 avril 2020 au Centre National des Sports de la Défense à Fontainebleau. Les français se rendront à Schleiz  du 23 au 30 octobre 2020. L’objet consiste véritablement à contraindre les jeunes à sortir de leur zone de confort en leur apportant des éléments ludiques -étymologiquement, le sport est un jeu- qui leur permettent de découvrir d’autres aspects de leur activité, mais aussi une langue et une culture », nous a expliqué Emmanuel Richaud. 

« Que ce soit à Issy les Moulineaux et à Schleiz, les animations linguistiques seront mises en place le matin avant la séance d’entrainement et le soir après l’activité culturelle. Il n’y a aucun impératif préalable en matière linguistique pour les enfants. L’encadrement sera mixte : Ronny et une jeune femme pour les allemands, la médaillée de bronze au dernier championnat d’Europe militaire Ornella Pereira et moi côté français », a conclu Emmanuel Richaud.

Nous avons également rencontré lors de cette réunion Roland Bohn, Président du Comité de Bas-Rhin de handball qui est le porteur de l’opération « Hand’Ensemble » depuis 2010. L’édition 2020 se tiendra le 19 Mai  au collège de Pfulgriesheim, à quinze kilomètres de Strasbourg. « Notre objectif est de réunir plus de quatre cent enfants et adolescents issus d’établissements spécialisés, de pratiquer le handball et de partager une expérience motrice et humaine entre personnes en situation de handicap et joueurs(ses) de haut niveau », nous a indiqué Roland Bohn.

« Pour cette année, grâce à notre collaboration de longue date avec la Bade du Sud, nous allons associer des instituts spécialisés de la Bade du Sud qui nous rejoindront avec une centaine de jeunes allemands. Cette journée, pilotée par Sophie Marangé, notre agent de développement, aura comme thème Deviens le SUPER héros de ta santé », a expliqué le Président Bohn, avant de conclure « nous avons commencé en 2010 avec 30 enfants, nous en attendons plus de 400 le 19 Mai ». 

Jean-Luc Cretual de Saint Brieuc nous indique : « tous les ans à La Pentecôte nous rencontrons nos amis allemands du club de foot Alemania Mariadorf situé à Alsdorf, ancienne ville minière de Rhénanie Westphalie près de Aachen (appelée aussi Aix La Chapelle) et qui est jumelée avec Saint Brieuc. Nous nous déplaçons en bus avec environ trente-cinq jeunes enfants de douze à quatorze ans afin de leur faire connaitre un nouveau mode de vie, une nouvelle langue et de nouveaux paysages. Une quinzaine d’accompagnateurs font aussi le voyage » avant d’insister qu’il s’agit d’ « une rencontre que les jeunes attendent toute l’année. Ils apprennent ainsi les bases d’une nouvelle langue grâce à une animation adaptée basée sur la méthode  » tandem « , un jeune allemand accompagnant un jeune français. Des visites, des moments libres et une  rencontre sportive sont au programme. Un grand merci à l’Office Franco-Allemand de la Jeunesse qui, par son aide financière, nous permet de faire vivre autre chose à nos jeunes issus pour beaucoup de milieux défavorisés ».

Des exemples de coopération et de fraternité franco – allemande exemplaires.