legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

« Le championnat professionnel de handball féminin de D1 mérite une diffusion de qualité », nous déclare Cécile Mantel, responsable de la LFH

Le Championnat de France de Ligue féminine de handball a repris le 28 Août 2019, mais il n’est pour l’instant plus prévu de diffusion à la télévision cette saison.

Interrogée par LEGISPORT, Madame Cécile Mantel, responsable de la Ligue Féminine de Handball, monte au front.

Question 1 : Madame Cécile Mantel, l’équipe de France féminine de handball est Championne du Monde et d’Europe mais le Championnat de France de Ligue Féminine de Handball n’est pas diffusé. Comment a-t-on pu arriver à une telle situation ?

Cécile Mantel : Nous sommes en effet face à une situation difficilement compréhensible. L’équipe de France, dont la quasi-totalité des joueuses évoluent dans notre championnat, vient d’obtenir 4 médailles en 4 compétitions dont les 2 dernières en or (Mondial 2017 et Euro 2018 en France) et l’argent aux JO de Rio 2016. C’est la seule équipe française de sport collectif déjà qualifiée pour les JO de Tokyo 2020. Côté clubs, Metz HB vient de participer au Final4 de la ligue des Champions et depuis 3 saisons deux clubs de LFH participent systématiquement à cette plus haute compétition.

Question 2 : Votre championnat féminin est donc l’un des plus forts d’Europe mais sur le plan économique, qu’en est-il ?

Cécile Mantel : Tant les clubs que la ligue ont énormément progressé depuis 10 ans (les budgets ont par exemple augmenté de 250% sur la période), avec une attractivité illustrée par l’arrivée du premier naming dans le sport féminin français (le championnat devenant la « Ligue Butagaz Energie »). Il faut croire que les TV qui bénéficient des performances et des audiences des équipes de France lors des finales d’un Euro ou d’un Mondial, sont bien moins enclines à soutenir et exposer le sport féminin de manière pérenne tout au long de l’année.

Question 3 : Nous sommes à quelques semaines du Championnat du Monde de handball féminin, pensez-vous que la donne puisse changer ? Le titre IV de la loi du 1er Mars 2017 vise à « promouvoir le développement et la médiatisation du sport féminin » !

Cécile Mantel : Les championnats du Monde de décembre seront bien diffusés sur beIN qui en détient les droits. C’est surtout la mobilisation déclenchée depuis notre communiqué de presse de mardi 27/8 qui peut faire bouger des lignes. Énormément de journalistes nationaux et régionaux se sont montrés solidaires de notre colère, de même que les joueuses qui se sont beaucoup exprimé sur les réseaux sociaux. La Ministre des Sports est très active en coulisse pour nous aider à trouver des solutions, l’Agence nationale du sport s’est aussi manifestée avec la volonté de nous accompagner. Tout l’enjeu est de réussir à construire un cadre économique qui permette une couverture nationale de notre championnat, avec un objectif de pérenniser notre visibilité, dans un marché TV très complexe.

Quant à la « Conférence permanente du sport féminin » instituée par l’article 21 de la loi du 1/3/2017 avec la mission de « favoriser la médiatisation des épreuves sportives féminines » : cette commission a été installée le 5 septembre 2017 et tenu sa 2ème réunion le 28 janvier 2019… Nous n’avons jamais été sollicités par ses membres.

Question 4 : Et trouver une diffusion par le biais d’internet ou autre ?

Cécile Mantel : Nous examinons toutes les options possibles, les diffusions nationales bien sûr, mais aussi locales ou sur le web. Notre idée est de trouver des dispositifs complémentaires, de manière à offrir la plus large exposition possible à nos clubs et leurs partenaires, ainsi qu’aux partenaires de la LFH. Nous parlons du championnat professionnel féminin de première division, ses actrices et leurs clubs méritent une diffusion de qualité.

Contact :

Madame Cécile Mantel, responsable de la LFH

Mail : c.mantel@ffhandball.net