legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Tournoi des VI Nations : pour Me Michel Pautot, une équipe de France trop… »frenchy » ?

Le Tournoi des VI Nations vient de commencer. L’occasion pour Maître Michel Pautot, avocat au barreau de Marseille, à l’origine de l’arrêt Malaja qui, après l’arrêt Bosman, a bouleversé le sport professionnel européen et auteur de la seizième étude LEGISPORT « Sport et Nationalités » de donner son avis. Il n’hésite pas à poser la question : « un XV de France trop…frenchy ? ».

Voici l’avis de Maître Michel Pautot :

« L’adage ‘Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas’  s’applique aux équipes sportives et aux sélections nationales ! Et oui, les équipes de France se suivent mais elles ne se ressemblent pas notamment en ce qui concerne les migrations des joueurs qui les composent !

En effet, l’équipe de France de rugby qui va disputer le Tournoi des VI Nations 2019 est bien moins « internationale » que l’équipe de France de football sacrée Championne du monde en 2018.  La sélection de Jacques Brunel (XV de France) se compose de joueurs du Championnat français (Toulouse, La Rochelle, Brive, Bordeaux-Bègles, Montpellier, Toulon, Clermont, Lyon, Racing 92,  Stade Français) alors que Didier Deschamps  a aligné au coup d’envoi de la finale victorieuse contre la Croatie sur les onze joueurs dix joueurs expatriés. Notons que parmi les joueurs sélectionnés par Jacques Brunel, Louis Picamoles a évolué avec Northampton (Angleterre) et que la presse évoque le départ de Mathieu Bastareaud vers l’Afrique du Sud après la prochaine Coupe du Monde.

Il est peut-être dommage que les joueurs français de rugby ne choisissent pas d’évoluer hors du top 14 alors que par le passé de très grands noms du rugby français n’ont pas hésité à quitter l’Hexagone pour l’Angleterre, et également dans d’autres continents, en Afrique du Sud et en Nouvelle Zélande.

Il est intéressant de comparer et à ce titre l’étude LEGISPORT « Sport et Nationalités », réalisée annuellement, constitue un intéressant outil de mesure des flux migratoires. Nous nous souvenons bien de la présentation de cette étude statistique qui avait été faite le 8 Décembre 2006 à Marseille en présence du célèbre Champion du monde de football Marcel Desailly lors de laquelle nous avions dressé un parallèle entre les deux équipes de France qui avaient brillé en 2006 (l’équipe de France de football, finaliste de la Coupe du Monde et l’équipe de France de rugby, vainqueur du tournoi des VI Nations) et à cette époque, parmi les joueurs français qui avaient disputé le tournoi (victorieux) des VI Nations, quatre portaient les couleurs de clubs anglais.

L’année passée, le XV d’Irlande a remporté le tournoi des VI Nations 2018 avec des joueurs évoluant dans les clubs irlandais. Lors du premier match du tournoi des VI Nations  contre l’équipe de France le 3 Février 2018, l’Irlande avait débuté avec des joueurs issus du Leinster, futur Champion d’Europe de rugby, Munster, Ulster  et Connacht. Succès total pour l’Irlande avec joueurs sacrés à l’époque meilleurs rugbymen du Tournoi : Jacob Stockdale (Ulster) devant Conor Murray (Munster) et Jonathan Sexton (Leinster), ce dernier présentant la particularité d’avoir joué en France dans le passé au Racing.  Mais l’équipe de France n’a pas opté pour un sélectionneur étranger, à la différence des derniers vainqueurs, l’Irlande, le pays de Galles et l’Angleterre qui ont misé sur l’Hémisphère Sud. Si l’Angleterre a remporté le tournoi des VI Nations avec l’australien Eddie Jones et le pays de Galles avec le néo-zélandais Warren Gatland, n’oublions pas que le sacre 2018 est celui du néo-zélandais Joe Schmidt qui après avoir mené le Leinster au sacre européen en Champions Cup (2011 et 2012), a remporté le tournoi des VI Nations avec l’Irlande en 2014, 2015 et 2018. 

L’Angleterre vient de battre à Dublin l’Irlande lors de la première journée du Tournoi des VI Nations 2019 et la presse anglaise a tenu à saluer la performance des joueurs anglais et également celle de son coach l’australien Eddie Jones. »

Contact : legisport@wanadoo.fr