legisport

Tout sur le droit du sport. 1991 : fondation de LEGISPORT. 1996 : lancement du bulletin d'informations juridiques sportives LEGISPORT.

Football : Légisport réclame une réforme de l’arbitrage avec la généralisation de la vidéo

Legisport réclame une réforme de l’arbitrage avec la généralisation de la vidéo lors des matches de football. La vidéo doit être instituée dans les situations de jeu suivantes : franchissement de la ligne de but, expulsion, faute de la main, penalty, brutalité et hors-jeu selon des modalités à définir, a notamment déclaré lors d’une conférence Maître Michel Pautot, docteur en droit, avocat au barreau de Marseille et rédacteur en chef de Legisport. « La vidéo doit être généralisée dans tous les pays, les compétitions professionnelles et tous les continents ».
Depuis la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud en 2010, l’arbitrage dans le football évolue, mais les erreurs sont de plus en plus nombreuses. A la suite du match Angleterre – Allemagne qui avait vu le but du britannique Frank Lampard refusé par l’arbitre alors que le ballon avait bien franchi la ligne de but, les réactions avaient été nombreuses. Maîtres Serge et Michel Pautot (Légisport) avaient quelques mois après saisi la Fédération Internationale de Football Association et l’International Board pour un changement des règles (cf. La Provence, 2 mars 2011).
Le 5 mars 2011, l’International Board accepte que l’arbitrage à cinq soit utilisé pour l’Euro 2012 et repousse d’un an sa décision concernant l’usage de la vidéo pour le franchissement de la ligne de but. Le 5 Juillet 2012, la FIFA et l’International Board autorisent l’usage en match de la technologie sur la ligne de but pour le Mondial des clubs de fin 2012, la Coupe des Confédérations 2013 et la Coupe du Monde 2014.
Aujourd’hui, malgré l’avancée de la « goal line technology », les problèmes d’arbitrage ne sont pas pour autant réglés, les erreurs sont toujours là lors des matches (fautes de la main, hors-jeu et pénaltys litigieux,….) et la vidéo sur la ligne de but n’est pas présente partout. Si bien que Légisport demande depuis plusieurs semaines la généralisation de la vidéo, via une pétition « Yes for the video ». « Outre le franchissement de la ligne de but, il est nécessaire que la vidéo soit instituée dans les situations de jeu suivantes : expulsion, faute de la main, penalty, brutalité et hors-jeu selon des modalités à définir », a notamment déclaré lors d’une conférence Maître Michel Pautot, docteur en droit, avocat au barreau de Marseille. « La vidéo doit être généralisée dans tous les pays, les compétitions professionnelles et tous les continents ».
L’initiative de Légisport est née du constat que la vidéo est indispensable pour corriger les erreurs, sanctionner les fautes. La saison vient de débuter avec plusieurs injustices. L’AS Monaco, déjà victime il y a quelques mois de l’arbitrage en quart de finale aller et retour de la Ligue des Champions contre la Juventus de Turin, s’est vue priver d’un pénalty lors du barrage aller de la Ligue des Champions contre le Valence CF (19 Août 2015). Lors du match de Premier League Manchester United FC – Newcastle United, l’arbitre a annulé le but de Wayne Rooney pour un hors-jeu inexistant (22 Août 2015). Aaron Ramsay, un joueur d’Arsenal a déclaré après un match contre Liverpool : « les ralentis montrent que je ne suis pas hors-jeu » (25 Août 2015).

Contact : legisport@wanadoo.fr

LIEN SUR LA PETITION